Boîtier de servitude intelligent

Le Boîtier de Servitude Intelligent est aujourd'hui le cœur des réseaux CAN intégrés aux véhicules. Il joue les rôles de coordinateur et passerelle CAN, de dispositif de sécurité, de diagnostic, d'aide à la conduite, etc.



Catégories :

Sécurité routière - Technologie automobile - Sécurité automobile

Recherche sur Google Images :


Source image : www.automotoconso.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le Bsi (Boitier de servitude intelligent) est redoutablement efficace contre les attaques... Double système d´arrêt de sécurité. 5 mètres de [... ]... (source : wideo)

Le Boîtier de Servitude Intelligent (BSI) est aujourd'hui le cœur des réseaux CAN intégrés aux véhicules. Il joue les rôles de coordinateur et passerelle CAN, de dispositif de sécurité, de diagnostic, d'aide à la conduite, etc.

Une équivalence de désignation anglaise a été choisie pour obtenir les mêmes initiales : "Built-in Systems Interface" (BSI).

Historique

A l'origine, le sigle BSI correspondait à "Boîtier de Sécurité Interactif" ; un inventeur indépendant, Philippe Bally, y introduit en 1984 la technologie du multiplexage, utilisée alors principalement dans les télécommunications et l'armée de l'air. Protégée par trois brevets en 1985, 1987, et 1992 mais aussi par la marque BSI, son invention introduit dès 1987 la technologie flash dans le microprocesseur central, ce qui autorise alors la mise à jour des fonctions de sécurité actives dans le domaine des transports.

Plusieurs licences de brevets seront cédées et des prototypes seront vendus au cours des années 1980 à Alstom, aux études avancées des groupes PSA, Renault, Mercedes-Benz, Siemens et d'autres équipementiers automobiles. Au cours des années 1990, le dispositif BSI de Bally est imposé par les compagnies d'assurances, ce qui représente 8900 prescripteurs sur l'Europe. Aux fonctions de base d'alarme et d'antivol se sont rajoutés l'aide au diagnostic embarqué avec le minitel (gratuit), l'aide à la conduite (anti-patinage), le co-pilotage de la totalité des fonctions de sécurité de l'automobile jusqu'à prévenir les secours en cas d'accident par les feux de détresse et la géolocalisation. Il est commercialisé par la SA Bally-technologie jusqu'en 1998. Depuis l'an 2000, ce dispositif, introduit sur le modèle Picasso de Citroën, va se généraliser sur la majorité des véhicules modernes sous des appellations différentes.

Voir aussi...

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Bo%C3%AEtier_de_servitude_intelligent.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 10/04/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu